logos top menu

Ecole de musiques actuelles

logo edim
 

Résidences & Créations

L'EDIM, lieu de création et de diffusion, accueillent chaque saison des projets en cours de construction, profitant ainsi du potentiel de synergie entre lieu de répétition, de transmission et de diffusion. Retrouvez toutes nos résidences dans cette playlist youtube.

Mônica Passos


Diva touche à tout, enfant terrible de la scène, Mônica Passos, fillette au Brésil, faisait déjà du théâtre, jouait de la guitare et chantait en famille à la veillée. A son arrivée en France, elle se dédie à la composition, à la musique et au chant. Dès 1981, elle est invitée à se présenter au Festival de Jazz d’Antibes, en première partie de Chick Corea. Jusqu’en 1988, elle va multiplier les concerts dans les Clubs de Jazz et les festivals, puis va reprendre le théâtre avec Augusto Boal le temps d’un Festival au Canada et d’une tournée en Europe.

Après la sortie de son album «Dama de Paus», c’est avec une personnalité bien affirmée et sa pétulance coutumière qu’elle va s’embarquer pour de grandes tournées Européennes. En 1989, elle reçoit le prix « Piaf » du meilleur spectacle étranger de l’année. En 1993, son album «Casamento» avec le bassiste Mado Madoré, est classé par le journal «Le Monde» au Palmarès des 100 meilleurs disques de l’année et donne lieu à une tournée aux Etats-Unis.

Sa rencontre avec la troupe du Théâtre d’Oz donnera naissance au disque « Les chiens aboient et la caravane Passos » et à une série d’éblouissants spectacles encensés par la presse. Après le succès remporté, lors d’innombrables concerts, avec son nouveau répertoire, elle publie « Banzo », un album tout en douceur qui sera suivi d’une série de concert dans les festivals de jazz, en France et à l’étranger.

En 2005, elle se voit attribuer le Django d’Or des Musiques du Monde. En 2006, Mônica met en route la Brazilian Caravane, une création issue de la rencontre avec Latcho Drom, accueillie par la Scéne Nationale de Foix qui sera le point de départ d’une tournée de concerts.

Mônica Passos s’entoure de musiciens de tous les horizons. Parmi ceux qui ont su saisir en elle ce talent, on peut citer Emmanuel Bex, avec qui elle a enregistré «Organ Song» et Fathy Salama. Il a partagé avec elle la scène de l’Opéra du Caire lors de plusieurs festivals en Egypte, ainsi qu’Archie Shepp dont elle était l’invitée spéciale au New Morning, en Novembre 2007, et avec qui elle a sorti son nouvel album « Lemniscate » en avril 2008 sous le label Archieball.

Elle travaille sur le mode du partage et de la transmission, animant des ateliers de chant à l'EDIM depuis 1992. Elle coordonne depuis 2013, l'EDIM à  La Défense, où des cours de chants, d'instrument et d'atelier sont proposés aux adultes amateurs.

Retrouvez Mônica Passos sur son site internet.




Orkestronika

Depuis sa création en novembre 2010 par le musicien Patrick FRADET, le groupe ORKESTRONIKA n’a de cesse d’œuvrer à la création de nouveaux territoires sonores et visuels par l’usage croisé des instruments acoustiques et numériques évoluant dans les "esthétiques plurielles" des musiques actuelles.
Contraction des mots Orchestre et Electronica – courant transversal des musiques électroniques – le projet se situe au croisement entre tradition et innovation, renouvellement des formes en mélangeant autant les cultures urbaines et savantes, l'électronique et l’acoustique, l’improvisé et l’écrit, le chant et le texte, que le design sonore, la scénographie lumineuse, les arts numériques, le multimédia, ou la robotique.
Loin de tout cloisonnement stylistique, ORKESTRONIKA révèle ainsi la force d’une expérience humaine, artistique, scénique et pédagogique au cœur des mutations culturelles et technologiques de notre époque.

Plusieurs créations s’inscrivent à ce jour au répertoire : RESIST(R)ANCE / ROBOSONIK & RAVE[VOLT]
Les Musiques Actuelles et les Nouvelles Technologies fixe le socle des territoires sonores d'expérimentation. La thématique du "Croisement" donne les directions d'élaborations qui à ce jour induisent 2 axes forts :

1. Arts et Sciences :

- ROBOSONIK "Concerto pour Robobjets" (Création en avril 2013)
Questionne la place qu’occupent les objets du quotidien dans nos vies et leurs obsolescences programmé en les détournant de leurs fonctions initiales !

- ROBOSONIK 2.0 "Sons et Sens en mutations" (Création en Sept/Oct 2017)
Dans cette nouvelle création Robosonik 2.0 « Sons et Sens en Mutations » il s’agit de développer l’écriture numérique / multimédia, au sens où elle permettra d'associer ces différentes ressources pour créer de nouvelles formes interactives avec le public. Mutation des sens et des sons, une musique hybride de Robobjets, qui interroge notre rapport à l’objet usuel, au ré-usage, à l’objet manufacturé et son obsolescence programmée.
Robosonik 2.0 immerge le spectateur dans un univers musical croisant le perceptible et l’impalpable. Entre concerto en mouvement et performance interactive live, c’est une sorte de « Gamelan » hétéroclite, où des objets groovent, composent des mouvements mélodiques, où la vibration sonore se visualise...
Un invité de marque en la personne du conteur/musicien ABBI PATRIX qui rejoint l’équipe d’Orkestronika sur cette nouvelle version de Robosonik.



2. Arts et Société :

- RESIST(R)ANCE (1ére Création en octobre 2011 et recréer en Sept 2014 en Ukraine)

Interroge l'acte de résistance dans l'Art en général ! Initialement s'appuie sur les textes poétiques de René Char (Feuillets d'Hypnos écrit pendant la seconde guerre mondiale) et de Gérashim Lucas. Sa version Ukrainienne "Paris/Kiev" suite aux événements de la place Maîden en avril 2014, a mis en avant la nécessité de penser cette question dans le "faire et rêver ensemble" en tissant des liens entre nos 2 pays mettant du sens et des actes dans ce désir d'une plus grande "Liberté"!



- RAVE[VOLT] (Création le 16 Juin 2017)

Avec cette nouvelle création, Orkestronika poursuit sa quête de sons et de sens entamé depuis la création «Résist(r)ance ». avec un concert en hommage au mouvement underground festif et rebelle des Raves Party apparu dans l’Angleterre des années 80, dans lequel s’engouffre toute une génération fan de musiques électroniques. Les doubles sens avec les mots : Rêve, Volt, Révolte croissent ici les questionnements sociétales présentent depuis l‘origine du groupe en 2010.
Les 15 musiciens d’Orkestronika, maniant avec adresse l’art de la voltige musicale sous haute tension, vont vous entrainer sur des territoires sonores ou les musiques actuelles, Techno, Trance, Drums & Bass, Electro-Jazz, Breakcore, Trip-Hop, Heavy, Funk, ... se conjuguent, au cœur de la fête, à celui des vibrations et de la danse.

ORKESTRONIKA reçoit le soutien artistique et financier de :
RÉGION I-D-F, le CONSEIL GÉNÉRAL 94, la SPEDIDAM, la SACEM, l’ADIAM 94, CNV, DRAC I-D-F Anis Gras, CarréRotondes (Luxembourg), Le Carreau du Temple (Paris) La Gare à Coulisses (Crest). L’institut Français.


Retrouvez Orkestronika sur leur site internet.


Laurent Coq

Dialogue est le huitième disque sous son nom du pianiste compositeur Laurent Coq. Il se présente cette fois-ci dans la formation hautement exigeante du duo piano/guitare, avec sur la moitié du répertoire l'ajout d'une voix en créole. C'est la rencontre avec le jeune guitariste Ralph Lavital qui était son élève en classe de composition à l'Edim - et à travers lui la découverte du chanteur Nicolas Pelage - qui est à l'origine de cette aventure. Ces deux jeunes musiciens d'origine antillaise ont été une source d'inspiration fertile pour l'élaboration d'un répertoire entièrement nouveau où se mêlent les influences new-yorkaises et caribéennes. Le groupe rentre d'une grande tournée de cinq semaines dans toute l'Afrique Australe et dans l'Océan Indien.



Tangri

Tangri est un orchestre composé de treize musiciens né au sein du cycle spécialisé Jazz de l'EDIM en 2009. Ce qui était à l'origine un orchestre permanent d'élèves, ou se mêlaient les expériences d'écriture d'accords fous et de pavillons cuivrés, a perduré au delà des diplômes pour devenir un véritable groupe ou a su naitre un véritable son et une identité définie.

Tout le monde tient une place particulière dans le projet, et chacun endosse le rôle de chef d'orchestre, aussi bien les musiciens que Vincent Jacqz, leur ancien professeur, qui devant le potentiel du groupe, en a fait un projet personnel de musique et de coeur.
Le répertoire de Tangri est entièrement original : des arrangements écrits pour treize musiciens de morceaux de grands compositeurs comme Miles Davis, Hermeto Pasqual ou Peter bernstein. Des compositions uniques ou se mêlent des rythmes africains, brésiliens, des grooves aux allures Be Bop et les couleurs des jazzs les plus modernes. Un set, une instrumentation, une écriture, un groupe à découvrir ! La puissance d'un énorme petit orchestre, ou d'un petit énorme orchestre.



logo edim