logo rogne
Connexion logo rogne Ecole des musiques actuelles

News

Le Modalisme s'invite à l'Edim

La musique modale dans l'histoire et dans la pédagogie de l'Edim : à travers les époques, à travers les artistes.

La série de stage des 20 et 24 avril, d’initiation à la Musique d’Inde du Nord, et la présence des musiciens Ranjan Narendra Lawrance joueur de sitar, et du tabliste Lomnath Separa, d’une part. La transmission récente de l’émission de radio campus, animée par Daniel Beaussier, fondateur de l’Edim, sur la thématique du Jazz modal. Sont autant d’occasions de retracer, un tableau historique de la manière dont la modalité a participé de la structure pédagogique et artistique, donc identitaire de l’EDIM, à travers les époques.

Pédagogie

L’année scolaire est organisée autour de trois trimestres, et trois périodes (modalisme, blues, forme tonale) qui sont enracinées dans le calendrier pédagogique de l’école depuis les années 90. Ainsi tous les étudiants des cycles amateurs et professionnels ont des notions et un vécu sur ce sujet.

Orchestres permanents

Les divers orchestres permanents qui ont eu cours au cours des décennies, tel TAO ou Orkestronika, se sont largement nourris de musique tel le rock progressif, qui intègre de longues plages modales d’improvisation, à l’instar de King Crimson, Yes, et plus récemment du post-rock dont les étudiants d’aujourd’hui sont les enfants.

Masterclass

Étudiants et enseignants des années 2000-2002 se souviennent de la présence magique du saxophoniste carnatique Kadri Gopalnath, ou encore de chanteurs issus de la dynastie Dagar. En 1995 et 1997 le flûtiste japonais Hozan Yamamoto, était venu avec ses musiciens pour des masterclass en création donnant lieu à une série de concerts avec Patrick Fradet, Daniel Beaussier et Pierre Marcault.

KadriGopalnath2HozanYamamoto

Artistes enseignants EDIM et MDM

Pierre Marcault
Les cours de percussion centrés sur les rythmes d'Afrique de l'Ouest, dispensés dès 1996 jusqu'à aujourd' hui encore, ont immergé plusieurs générations d'élèves dans les mélodies modales, pentatoniques africaines.

Monica Passos
Au détour des ateliers de chant, l’apport culturel brésilien à la fois savant et populaire fait cohabiter le système tonal emprunté à la culture classique occidentale, aux côtés des apports africains et amérindiens où la modalité mélodico-rythmique est prégnante.

Daniel Beaussier
A la découverte des musiques non classiques dans les 70’s, d’emblée le modalisme lui fut premier : Coltrane, Miles électrique, les impros pop rock psyché, Hendrix etc. Puis, la panoplie d’anches et flutes de Daniel Beaussier l’amena à jouer/enregistrer avec de nombreux musiciens de culture modale : Brésil, Afrique, Japon avec Hozan Yamamoto, les musiques bretonnes avec les contacts de Jean-Mathias Petri, etc. Dans l’enseignement, il lui est apparu indispensable de débuter l’improvisation ouverte par le modalisme et blues avant d’affronter les montagnes tonales des standards (les grilles portent bien leur nom).

PierreMarcaultMonicaPassos3DanielBeaussier3

logo edim small